Witam M l'inFO - L'actualité quotidienne en 1 clic

12/05/2020
Thumbnail [16x6]

Récapitulatif de la journée du 11 mai 2020

LE CHOMAGE AMERICAIN AU PLUS HAUT DEPUIS LES ANNEES 1930

Il s’agit sans doute du chiffre qui a le plus marqué l’actualité économique ces derniers jours : les « Non-Farm Payrolls », chiffres américains de l’emploi publiés le premier vendredi de chaque mois, ont fait état d’une hausse historique du chômage aux Etats-Unis. La perte de 20,5 millions d’emplois pour l’économie américaine en avril vient rappeler à Donald Trump qu’il lui faut au plus vite trouver le bon cheval de bataille. Le Président-candidat a ainsi durci sa position vis-à-vis de la Chine, reprochant à son meilleur ennemi une mise en œuvre insuffisante de la Phase 1 du « Trade Deal » négociée en début d’année.

Ce pan de la négociation, qui prévoyait une hausse des importations de produits estampillés « Made in USA » dans l’Empire du Milieu, aurait été insuffisamment mis en œuvre selon le locataire de la Maison Blanche, alimentant ainsi la hausse du chômage. Plus globalement, la dégradation historique de l’emploi américain renforce chaque jour un peu plus les anticipations de nouvelles mesures de relance, qu’elles soient budgétaires comme prôné par les démocrates, ou sous la forme de coupes fiscales comme le souhaite le camp républicain.

LA COMMISSION EUROPEENNE PREPARE SA RIPOSTE…

… Mais pas forcément celle qu’on attendait ! Alors que l’impatience grandit en Europe autour de la mise en place d’un plan de relance budgétaire commun aux Etats membres, la Commission Européenne a répondu… à la Karlsruhe ! L’institution allemande, qui avait défrayé la chronique la semaine dernière en demandant des comptes à la Banque Centrale Européenne sur la légitimité de son action, se trouve depuis critiquée par les institutions européennes. La Cour Européenne de Justice avait déjà insisté vendredi sur le fait qu’elle est la seule compétente pour juger d’une telle question, et la Commission Européenne a depuis rappelé que le droit européen prévaut sur le droit national. Pour l’anecdote, cette déclaration vient de la présidente de la Commission en personne, Ursula von der Leyen… qui est d’origine allemande ! Et le plan de relance, dans tout ça ? La question reste bien sûr ouverte, mais l’actualité récente montre que les responsables européens occupent plus facilement le terrain médiatique que le salles de négociations…

L’ETAT FRANÇAIS AU CHEVET DU SECTEUR AUTOMOBILE

A l’instar de ce qui avait été dit sur le cas Air France la semaine dernière, l’industrie automobile souffre également de la crise actuelle. Le groupe Renault s’est vu attribuer un prêt garanti par l’Etat à hauteur de 5 milliards d’euros afin de faire face à des difficultés de trésorerie, et cette aide a une nouvelle fois été conditionnée par Bercy. Bruno Le Maire a ainsi déclaré que le soutien de l’Etat devrait avoir pour contrepartie des efforts en matière de relocalisation des sites de production en France, rappelant que « Les trois piliers du renforcement de l'industrie automobile française c'est la transition écologique, la relocalisation et l'amélioration de la compétitivité industrielle française ».

LE POINT COVID-19 DU JOUR

Le Coronavirus a désormais touché plus de 4,1 millions de personnes à travers le monde. Aux Etats-Unis, pays le plus touché, le nombre de nouveaux cas quotidiens est passé sous la barre des 20 000 personnes hier pour la première fois depuis fin mars. En France, où l’heure est au déconfinement, la situation des hôpitaux continue de se normaliser petit à petit et ce ne sont plus que 2 700 personnes qui sont en réanimation à ce jour. Avec un bilan de 175 000 cas (dont 94 000 encore actifs) et un peu plus de 26 000 décès, le pays n’a connu que très peu de nouveaux cas ces derniers jours et reprend désormais progressivement son activité, tout en maintenant un niveau de vigilance élevé.

PRINCIPAUX INDICES

REVUE DE PRESSE