Witam M l'inFO - L'actualité quotidienne en 1 clic

19/05/2020
Thumbnail [16x6]

Récapitulatif de la journée du 18 mai 2020

 

« DON'T BET AGAINST AMERICA »

Interrogé ce week-end par CBS sur la possibilité d’une grande dépression comparable à celle des années 1930, le patron de la Federal Reserve Jerome Powell s’est montré d’un optimisme sans faille. S’il ne nie pas la possibilité de voir le PIB du second trimestre chuter de 20% à 30% aux Etats-Unis(en rythme annualisé), et qu’un scénario de reprise en V est peu probable, le patron de la Fed est formel : « cette économie va se remettre ».

Alors qu’il se montrait plus réservé dans son discours de milieu de semaine dernière, Jerome Powell a fait preuve d’une grande confiance dans l’économie américaine, qui n’est pas sans rappeler le fameux « Believe me, it will be enough » de Mario Draghi prononcé en 2012. Si le message envoyé la semaine dernière laissait entrevoir les limites en termes de marge de manœuvre de la banque centrale américaine, Powell affiche ainsi un soutien clair, aussi bien aux marchés financiers qu’aux consommateurs américains.

Dans cette optique, et même si tout n’est pas rose pour l’économie américaine durant cette période, ce genre de déclaration pourrait donner un coup de boost au moral des ménages, permettant de relancer la consommation intérieure, composante majeure du PIB du pays.

UN PLAN DE RELANCE COMMUN, ENFIN ?

Attendue de pied ferme par les observateurs depuis de longues semaine, la réponse européenne semble, enfin, se dessiner. Plus précisément, la commission européenne s’est exprimée sur les principales lignes de sa relance.

Bruxelles prévoit donc des levées de fonds renforcées de l’institution européenne, qu’elle espère à hauteur de 1 000 milliards d’euros sur 3ans ! Par ce biais, les états membres n’auraient pas à financer directement ce plan, alors même que les pays du nord ont déjà témoigné de leur orthodoxie budgétaire. Prêts, subventions directes ? Nul doute que la forme de ce plan de relance va tout de même continuer à nourrir les débats, tant certains pays se refusent à une solidarité budgétaire.

Certains signes de progrès sont toutefois d’ores et déjà à souligner : Bruxelles envisagerait de diriger 80% des fonds soulevés vers les états membres, et notamment ceux ayant souffert le plus de la crise. Pour ce faire, il faudrait tout de même ratifier la possibilité de s’écarter de la clé de répartition habituelle, sujette à polémique…

MIRAGE OU ESPOIR ?

Parmi les nombreuses annonces entourant la recherche contre le Coronavirus, la biotech Sorrento Therapeutics a marqué les esprits vendredi dernier en annonçant avoir mis au point un traitement efficace à 100% contre le Covid-19.

Bien sûr, le plus important reste à faire : la démonstration effective du traitement n’a toujours pas été produite par la société, et les études cliniques de confirmation encore moins ! Les investisseurs ont pourtant fait fi de ces considérations et ont porté aux nues vendredi la société Sorrento Therapeutics, amenant le titre jusqu’à un gain en séance de +244% (pour une clôture finale à +158%).

La prudence s’impose pourtant, tant les espoirs passés de traitement miracle ont vite été douchés. Pour autant, la tentation d’y croire est grande, tant la communication de la société semble affirmative… Au-delà d’une demande « d’évaluation prioritaire et un examen accéléré » de son anticorps candidat auprès des régulateurs, Sorrento a déclaré par la voix de son président le Dr Henri Ji qu’il existait désormais un remède, « une solution qui fonctionne à 100% ». La société espère également un soutien du gouvernement et une association à un acteur pharmaceutique pour optimiser la capacité de production… si d’aventure les études cliniques se révélaient concluantes ! A suivre…

LE POINT COVID-19 DU JOUR

Aux Etats-Unis le cap des 1,5 millions de personnes contaminées par le virus se rapproche à grands pas et pourrait être franchi ce jour, mais l’épidémie progresse de moins en moins vite sur le territoire.

En France, le nombre de cas actif est toujours en lente régression (le nombre de personne en réanimation pourrait repasser sous le seuil des 2000), de même qu’en Italie et en Espagne.

En Asie, notamment en Corée, où certains nouveaux foyers sont récemment apparus, le dépistage est devenu anonyme pour proposer des facilités de tests à la population, tandis que la Chine a procédé depuis la semaine dernière à un nouveau confinement d’une ville de 4,5 millions d’habitants dans le nord-est du pays.

PRINCIPAUX INDICES

CALENDRIER ÉCONOMIQUE DE LA SEMAINE

Voici un récapitulatif des principales publications macroéconomiques de la semaine en cours. Source : https://www.forexfactory.com/calendar

REVUE DE PRESSE