Witam M l'inFO - L'actualité hebdomadaire en 1 clic

13/11/2020
Thumbnail [16x6]

Récapitulatif de la journée du 12 novembre 2020

UN VACCIN POUR 2021 ?

Le laboratoire Pfizer, associé à BioNTech, s’est attribué une place de choix dans les différents éditoriaux financiers en annonçant dans la matinée de lundi être confiant dans l’efficacité de son vaccin candidat. Plus précisément, les résultats préliminaires de la phase 3 d’examen de leur vaccin ont rassuré sur le taux d’efficacité (90% selon le laboratoire). Prochaine étape : passer le test de sécurité, qui devrait être annoncé fin novembre. Le laboratoire a d’ores et déjà pris les devants et demandé aux autorités sanitaires américaines une mise en urgence sur le marché. Cette actualité, plus que rassurante, soulève tout de même quelques questions : quid de la diffusion au plus grand nombre compte tenu des contraintes de la technologie ARN ? Les deux entreprises ont en effet planifié de produire 50 millions de doses en 2020… et ensuite 1,3 milliard en 2021 ! Deux doses de vaccins étant nécessaires par patient, cela représenterait au bas mot près de 650 millions de personnes vaccinées d’ici la fin de l’année prochaine. Rappelons que Moderna travaille sur une technologie similaire et devrait annoncer ses propres résultats dans les semaines qui suivent… Les Etats-Unis, le Japon et le Royaume-Uni ont déjà passé des accords afin de disposer le plus rapidement possible de ce précieux vaccin. Selon Ursula von der Leyen, un accord serait en cours de finalisation avec l’Europe. A suivre…

LES "VICTIMES" DE LA COVID-19 PORTÉES PAR CET ESPOIR !

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe dans les différentes salles de marchés ! les opérateurs se sont en effet empressés de répercuter la bonne nouvelle sanitaire sur les valeurs les plus sanctionnées ces derniers mois. Globalement, l’imminence d’un vaccin renforce les espoirs de la levée progressive des contraintes sanitaires en 2ème partie de l’année 2021. Place aux voyages en avions, aux achats de voitures et au retour des consommateurs dans les centres commerciaux ! C’est en synthèse l’humeur des investisseurs après la séance folle de lundi où le CAC 40 s’est adjugé un gain de 7.57%. Les grands délaissés de l’année 2020 comme Unibail-Rodamco (+24.3%), Airbus (+18.57%) ou encore les valeurs bancaires européennes ont pleinement bénéficié de cette euphorie. Air France KLM, EasyJet ou autre Ryanair clôturent eux la séance sur des rebonds respectifs de 27.48%, 35.56% et 14.04% !

PENDANT CE TEMPS, DU CÔTÉ DE LA BCE

Christine Lagarde est venue rappeler aux observateurs toute la marge de manœuvre de la banque centrale et sa volonté de soutenir les différents gouvernements de l’Euroland. A l’occasion de la réunion annuelle des banquiers centraux, elle a estimé que les outils monétaire ultra-accommodants déjà déployés ces derniers mois étaient destinés à s’inscrire dans la durée ; notamment pour protéger les conditions de financement des Etats et des entreprises. Entre les lignes, les observateurs comprennent qu’une hausse et une prolongation des achats d’actifs sont clairement sur la table. Les nouvelles étaient décidemment bien favorables aux actifs risqués cette semaine !

UN DÉBUT D'AMÉLIORATION PERCEPTIBLE SUR LE PLAN SANITAIRE

Pour conclure cette newsletter déjà teintée d’optimisme, les dernières informations concernant la progression du virus sur le Vieux Continent sont encourageantes. Plusieurs semaines après leur instauration en Irlande, en Belgique, en France ou encore en Espagne, les différentes mesures sanitaires (confinements totaux ou partiels, fermetures de commerces, zones d’exclusions…) commencent à porter leurs fruits. Si la progression du virus reste loin d’être endiguée, la baisse progressive du taux de contamination moyen, le fameux « R0 » montre que le nouveau pic épidémique se rapproche à grand pas, laissant entrevoir une accalmie prochaine dans les services de santé mobilisé pour le traitement des malades. Les Etats-Unis semblent être dans une situation similaire à celle de l’Europe d’il y a quelques semaines. En effet, le nombre de cas détectés continue de grimper en flèche ces derniers jours, faisant ainsi franchir cette semaine le cap fatidique des 10 000 000 de cas de Covid-19 depuis le début de la crise. Le vaccin devrait toutefois y être plus rapidement accessible qu’en Europe…